La comptabilité simplifiée des petites entreprises belges


Les entreprises et la comptabilité, c’est une grande histoire d’amour. Mais comme toutes les histoires, certaines sont simples et d’autres compliquées. On dit que ce n’est pas la taille qui compte. Mais en Belgique, c’est le cas.  Les règles comptables varient en effet selon la taille de l’entreprise. Saviez-vous qu’elles sont plus simples pour les petites entreprises ? Pourquoi une telle inégalité de traitement ? N’y a-t-il que des avantages ? Le point sur la comptabilité simplifiée des très petites entreprises belges.

La raison d’être de la comptabilité simplifiée des microentreprises

En Belgique, la définition de la microentreprise suit les normes européennes. Les statuts conditionnent la taille de ces dernières. Les sociétés en commandite simple, en nom collectif, les associations à but non lucratives, ainsi que les personnes physiques sont considérées comme de très petites entreprises. Une autre condition cumulative concerne le chiffre d’affaires. Une société dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500.000 Euros annuels est une très petite entreprise.

La simplification des opérations comptable permet de faciliter les procédures. Et de ne pas trop contraindre les entreprises de moindre envergure. En effet, les petits entrepreneurs n’ont pas forcément des connaissances approfondies ou n’ont pas le temps ni le capital pour externaliser leur décompte.

Les personnes physiques peuvent avoir des connaissances sur leur domaine de vente. Mais ils peuvent avoir des lacunes concernant les règles pour gérer leur caisse. Raison pour laquelle la législation belge a tenu à simplifier leur règle comptable.

En principe, toutes les entreprises sont tenues de respecter le Plan Comptable Minimum Normalisé. Ce dernier étant assez difficile à mettre en œuvre sans la présence d’un expert-comptable Ixelles. Par exception, les très petites entreprises dérogent à cette règle sur certains points. Elles ne sont pas tenues de suivre Plan Comptable Minimum Normalisé comme les autres.

Pour les microentreprises, les règles du jeu sont extrêmement simplifiées. Elles ne doivent tenir que quelques documents:

  • Un journal des entrées de toutes les factures reçus
  • Un journal de sorties listant les factures pour les tiers ;
  • Un journal de recettes. Ce dernier est composé d’un livre de recette pour les ventes sans factures et les livres de trésoreries pour tous les mouvements financiers à tenir

Les mesures à prendre malgré la simplification :

Certaines obligations des entreprises classiques ne touchent pas les microentreprise.
Cela concerne tout d’abord la publication des comptes annuels. Ensuite, l’emploi du Plan Comptable Minimum Normalisé. Et enfin il n’est pas nécessaire de contrôler annuellement les comptes. C’est-à-dire que la présence d’un expert-comptable Ixelles pour vérifier et coordonner les comptes en interne n’est pas exigée. Vous pouvez parfaitement faire une externalisation.

Mais qui dit facultatives ne dit pas inutiles. En effet, il est toujours conseillé d’avoir recours à un expert-comptable afin de vérifier les comptes. Ces derniers étant la gage d’une bonne gestion. De plus, la fraude ou la dissimulation est toujours d’actualité même pour les petites entreprises. Donc, l’excuse de l’incompétence ne s’applique pas. Le législateur a juste tenu à simplifier les règles. Mais il n’a pas oublié les sanctions en cas de défaillance au niveau comptable.

La simplification a pour conséquence le fait que les informations peuvent parfois être assez confuses. En ce qui concerne par exemple le journal d’entrées, certains comptes peuvent être difficiles à vérifier. Etant donné que vous pourrez rentrer vos dépenses personnelles, il se peut que vous vous perdiez. Il est en effet assez pénible de revoir à la fin d’année point par point vos dépenses personnels. Donc veillez en amont à vérifier, si possible quotidiennement votre journal d’entrée.

A moins que vous ne soyez rigoureux, il sera parfois nécessaire de faire appel à un spécialiste. Grâce à cela, vous pourrez éviter d’avoir des problèmes juridiques voire économiques. Vous aurez plus de temps à consacrer à votre comptabilité, donc faites en sorte de prévoir les éventuelles difficultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *