Qu’est-ce que le rescrit fiscal ?

Votre cas est spécifique et vous n’avez aucune idée sur les avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier lors d’un choix d’un tel ou tel dispositif ? Dans ce cas, le rescrit fiscal peut être la meilleure alternative adaptée à vos besoins et à vos attentes. Cette option prend position sur votre statut lorsque vous vous adressez une demande auprès d’une institution fiscale. Sous réserve de respecter un certain nombre de conditions, ce dispositif vous protège lors d’un contrôle fiscal.

Rescrit fiscal : définition

Par définition, le rescrit fiscal marque une réponse que l’administration formule après une demande d’interopération d’un code législatif ou d’interprétation de votre cas au regard du droit fiscal. Interprétée par l’administration, cette opération est appelée rescrit général. Cette procédure est ouverte à tout le monde : collectives, associations, particulières, entreprises, etc.

Ce document porte en outre sur l’ensemble des codes édictés par loi surtout le code général des impôts. Il renferme la réponse de l’administration. Autrement dit, le rescrit constitue une prise de position.

Rescrit général : rétrospective sur votre situation

En général, le rescrit est un document d’une grande importance, car il permet de trouver une réponse directe au sujet d’une interrogation associée à votre situation. Est-il possible de prétendre au CIR ou crédit d’impôt recherche ? Avez-vous rempli les conditions nécessaires pour tirer le meilleur parti d’un tel ou tel dispositif ?

Recourir au rescrit est une pratique particulière, cela n’est pas très courant. Dans le cas où vous n’êtes pas capable d’interpréter la législation, le rescrit prouve son utilité. En revanche, le montage du dossier peut prendre beaucoup de temps. Une fois constitué, vous êtes tenu à envoyer le document à la direction des finances publiques. La plupart du temps, les demandes de rescrits réalisées par les établissements sont liées étroitement avec des questions relatives à l’innovation.

Avant de se rendre à l’administration fiscale, il est conseillé de demander conseil auprès d’un expert en comptabilité Forest. Il est aussi possible de se rapprocher d’un professionnel en fiscalité.

Rescrit fiscal : comment cela fonctionne ?

La demande de rescrit répond à une formalité particulière. Elle est plus précisément dictée par un formulaire à compléter. Ce dernier varie selon le sujet qui vous intéresse. Vous êtes tenu à indiquer dans ce dossier toutes les informations au sujet de l’identité de votre entité. Ce n’est pas tout, vous êtes contraint d’énoncer avec précision et en détail votre situation sans pour autant négliger aucun élément pourrait modifier la prise de position de l’institution fiscale. Bien entendu, il est important de préciser la loi sur laquelle vous avez envie d’obtenir l’avis de l’organisme dédié.

Il faut signer la demande et l’envoyer à l’institution en lettre recommandée accompagnée d’un accusé de réception. De même, vous avez la possibilité de la déposer au sein du service des impositions. La durée de réponse est en moyenne 90 jours après le moment où votre demande a été reçue par le responsable.

Comme il s’agit d’une demande importante, il est indispensable de faire appel à un professionnel en comptabilité Forest pour vous aider à constituer votre dossier.

Intérêt du rescrit fiscal

Ce document a habituellement vocation à stopper l’avis de l’administration fiscale sur une situation ou une loi donnée. Son principal intérêt est de savoir la prise de position de l’organisation sur ce que l’entreprise a le droit d’accomplir. Certaines entités demandent une explication sur leur exigibilité au crédit d’impôt innovation. Pour cela, elles doivent demander une prise de position sur leur cas. Lors d’un contrôle fiscal, il est important de respecter quelques conditions. Tout d’abord, la conformité à la prise de position, la non échangeabilité de la situation, la bonne foi du demandeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *